Qui sommes-nous?

Notre communauté des Missionnaires de l’Évangile est établie dans  l’Archidiocèse de Sherbrooke[1] depuis le mois de Janvier 2015. Inspirés par la règle de saint Augustin, nous mettons tout en commun, voulant être un seul cœur et une seule âme[2] dans la suite du Christ et l’imitation du mode de vie des apôtres qui « ont prêché la parole de vérité et engendré des églises[3] ». Lettre circulaire COR UNUM (Juillet 2015)-04Nous menons une vie fraternelle en commun dans l’amitié, la chasteté pour le royaume des cieux, la pauvreté évangélique et l’obéissance qui donne la liberté. Nous voulons d’un cœur pur nous aimer intensément les uns les autres[4], accomplissant ainsi le commandement du Christ et manifestant au monde que nous sommes ses disciples[5]. Nous voulons vivre dans la joie et la simplicité de l’Évangile, car il est bon et il est doux pour des frères de vivre ensemble et d’être unis[6]. Sachant que celui qui s’élève sera abaissé, nous voulons descendre les degrés de l’humilité pour progresser dans la vraie sagesse chrétienne.

Coopérateurs de la vérité[7] dans l’œuvre missionnaire de l’Église et ayant dans notre bouche la parole de réconciliation avec Dieu[8], nous voulons nous dépenser tout entier[9] pour que beaucoup soient délivrés de la puissance des ténèbres, connaissent et aiment le Dieu vivant et parviennent au salut éternel dans la communion des saints et la lumière[10]. P1060949Enseignant à tous ce que le Seigneur a fait et enseigné[11] et collaborant à l’œuvre de la rédemption par l’exemple de notre vie, notre prédication, l’administration des sacrements et les autres moyens de grâce, nous voulons conduire les hommes à la foi, à la liberté et à la paix du Christ[12].

Partageant la miséricorde de Jésus devant les foules abattues et sans berger[13] et touchés spécialement par la misère de l’ignorance religieuse[14] et de l’esclavage du péché, nous voulons être des prêtres selon son cœur miséricordieux, guidant son peuple avec dévouement, intelligence et sagesse[15]. P1060964Nos œuvres apostoliques privilégient la prédication et l’éducation catholique, le dialogue amical avec ceux qui cherchent Dieu[16], la catéchèse[17], l’introduction à la prière et à la liturgie de l’Église, l’enseignement de la philosophie et de la théologie, les pèlerinages et l’accompagnement spirituel.

Pour que notre prédication soit réellement fructueuse, nous veillons à nous abreuver chaque jour des saintes écritures en lesquelles nous trouvons la sagesse qui conduit au salut[18]. Nous veillons aussi à étudier continuellement les enseignements des saints et docteurs de l’Église catholique, sous la conduite du magistère vivant de l’Église et du docteur angélique, saint Thomas d’Aquin. La communauté des frères forme ainsi une véritable école de sagesse et de sainteté où le cœur de chacun s’élève vers Dieu par la contemplation des mystères de la foi. Tout notre apostolat jaillit de notre contemplation, en laquelle il puise sa fécondité et à laquelle il est soumis[19].

Persévérant ensemble dans la prière[20] quotidienne, demeurant dans la présence de Jésus[21] et fidèles à célébrer publiquement avec toute l’Église la liturgie des heures (laudes, lectures, milieu du jour, vêpres et complies) et l’eucharistie qui est le centre et le sommet de notre vie, nous cherchons sans trêve la face de Dieu en qui est la plénitude de la joie et l’éternité des délices[22]. Nous accordons aussi une importance particulière à la prière personnelle en silence dans l’oratoire ou à l’église, à l’adoration eucharistique et au rosaire de la vierge Marie.

 

Pour en savoir plus, consultez nos statuts.

[1] Sous la paternelle autorité de Mgr. Luc Cyr, Archevêque de Sherbrooke.
[2] Actes des apôtres 4, 32 et devise épiscopale de Mgr. Cyr.
[3] Saint Augustin, Enarr. in Ps. 44, 23 : PL 36, 508. Décret Ad Gentes sur l’activité missionnaire de l’Église du Concile Vatican II, préambule.
[4] 1 Pierre 1,22.
[5] Jean 13, 35.
[6] Psaume 133.
[7] 3 Jean 9.
[8] 2 Cor 5, 7-21.
[9] 2 Cor 12, 15.
[10] Col. 1, 13.
[11] Matthieu 28, 19s.
[12] Concile Vatican II, Ad Gentes no. 5 (L’Église envoyée par le Christ).
[13] Mt 9, 36-37.
[14] Cf. Encyclique du pape Pie X Acerbo Nimis sur l’enseignement de la doctrine chrétienne, 1905.
[15] Jérémie 3, 15, 1 Pierre 5, 2.
[16] Cf. Selon l’esprit et les moyens exposés par le bienheureux pape Paul VI dans son encyclique Ecclesiam Suam sur le dialogue avec le monde contemporain.
[17] La catéchèse se définit comme l’ensemble des efforts entrepris dans l’Église pour faire des disciples, pour aider à croire que Jésus est le Fils de Dieu, afin que par la foi, ils aient la vie en son nom, pour les éduquer et les instruire dans cette vie et construire ainsi le Corps du Christ. (Catéchisme de l’Église Catholique, Prologue, no.4).
[18] 2 Tim 3 15-17
[19] Constitution Sacrosanctum Concilium du Concile Vatican II sur la sainte liturgie, no.2. Cf. canon. 675.
[20] Actes 1, 14.
[21] Marc 3, 14-15.
[22] Psaume 15.