Catéchèse en 37 questions/réponses

1. Qu’est-ce qu’une confrérie ?
Une confrérie est une fraternité ou association surnaturelle d’hommes et de femmes qui font un pacte sacré afin de poursuivre ensemble un certain bien dans l’Église.

2. Pourquoi faire un tel pacte ?
Parce que certains biens sont plus faciles à poursuivre ensemble que seuls!

3. Est-ce que l’Église reconnaît un tel pacte et une telle confrérie ?
Oui. Une confrérie est une organisation officiellement reconnue par l’Église Catholique.

4. Qui est inclus dans ce pacte ?
À la fois le ciel et la terre en font partie. L’Église a l’autorité pour établir des liens spéciaux et surnaturels entre les fidèles sur la terre et les saints du ciel (ce qui est traditionnellement connu comme un « patronage »).

5. Qu’est-ce que la confrérie de la Milice Angélique ?
La confrérie de la Milice angélique est une fraternité ou association surnaturelle d’hommes et de femmes liés les uns aux autres par la charité et dédiés a poursuivre et promouvoir ensemble la chasteté sous le puissant patronage de saint Thomas d’Aquin et de la bienheureuse Vierge Marie.

6. Est-ce que saint Thomas est un puissant patron pour ceux qui poursuivent la chasteté ?
Oui. Il est un patron extrêmement puissant pour ceux qui cherchent à vivre une vie chaste.

7. Pourquoi saint Thomas d’Aquin est-il si puissant en ce qui concerne la poursuite de la chasteté ?
Saint Thomas d’Aquin est puissant parce qu’il a reçu dans sa propre vie une grâce spéciale de chasteté et de pureté et qu’il est maintenant prêt au ciel à la partager avec d’autres. Saint Thomas d’Aquin est né en 1226, étant le fils cadet d’une famille noble en Italie. Ses parents voulaient qu’il devienne un bénédictin afin qu’il puisse un jour recevoir le titre prestigieux d’Abbé avec les pouvoirs associes a ce titre. Mais à l’âge de dix-huit ans, il a plutôt rejoint les dominicains, un groupe de frères mendiants qui a cette époque était nouveau et sans prestige social. Ses parents s’opposèrent de façon si véhémente à sa décision de devenir dominicain qu’ils le firent arrêter et emprisonner dans l’un des châteaux de la famille. Ils ne le relâcheraient que s’il renonçait à son projet. Plusieurs fois ils essayèrent de le persuader de changer d’idée. Pendant une année entière, il refusa de céder et profita plutôt de ce temps pour étudier silencieusement la Bible. Finalement, fatigués d’attendre, ses frères imaginèrent un dernier stratagème. Ils étaient persuadés que la tentation charnelle allait le conduire à briser son vœu de chasteté, après quoi il abandonnerait surement sa vocation religieuse.

Une nuit les frères firent donc entrer une prostituée légèrement vêtue dans la chambre où saint Thomas était détenu. Le plan ne fonctionna pas comme prévu. Immédiatement, saint Thomas prit par terre un tisonnier brûlant et chassa la femme hors de sa chambre, claquant la porte derrière elle. Il grava ensuite sur cette porte le signe de la croix avec son tisonnier rouge et brûlant. Il tomba alors sur ses genoux avec des larmes d’action de grâces et pria le Seigneur de le préserver dans la chasteté, la pureté et l’intention d’embrasser la vie religieuse.

Selon les témoignages recueillis lors de sa canonisation, Thomas tomba alors dans un sommeil mystique et eut une vision. Deux anges sont venus vers lui du ciel et attachèrent un cordon autour de sa taille en disant : « Au nom de Dieu, nous te ceignons avec la ceinture de la chasteté, une ceinture que nulle attaque ne pourra jamais détruire. » Plusieurs témoins différents qui avaient connu saint Thomas à des moments différents de sa vie mentionnèrent son très haut degré de pureté du corps et de l’âme. La protection angélique préserva saint Thomas de la tentation sexuelle et lui accorda une pureté permanente qui ennoblissait toutes ses pensées et ses actions. Le pape Pie XI a écrit : « Si saint Thomas n’avait pas été victorieux quand sa chasteté était en péril, il est très probable que l’Église n’aurait jamais eu son Docteur Angélique. »

Pendant sa vie, la conduite de saint Thomas a révélé qu’il a reçu une grâce spéciale de chasteté et de pureté, grâce qu’il est maintenant prêt à partager avec d’autres à travers la communion des saints.

8. Pourquoi la confrérie s’appelle-t-elle la « Milice Angélique » ?
Elle se nomme ainsi en l’honneur de saint Thomas qui fut ceint par les anges. Mais le nom est aussi approprié parce que la poursuite de la chasteté est aussi un vrai combat avec le monde, la chair et le diable. Les séductions du monde, les mauvais penchants de la chair et les esprits impurs travaillent ensemble pour détruire la chasteté. Le Saint-Esprit, les bons anges et la confrérie travaillent ensemble pour bâtir et préserver la chasteté.

9. Quand la confrérie a-t-elle été fondée ?
La confrérie a commencé à se répandre en différentes régions de l’Europe au 15e siècle. Elle a été officiellement fondée pour l’Église entière en 1727 par le pape Benoît XII. Elle est l’une des anciennes confréries de l’Ordre dominicain.

10. Est-ce que des saints et bienheureux ont appartenu à la confrérie ?
Oui, plusieurs saints et bienheureux, comme saint Louis de Gonzague, le bienheureux Pier Giorgio Frassati, la bienheureuse Colomba Rieti et la bienheureuse Stephana Quinzan (qui promut activement la confrérie auprès des femmes), ont appartenu à la milice angélique.

11. Quelles sont les trois pratiques essentielles de la confrérie ?

  1. L’entrée et l’inscription dans le registre. Dans la célébration d’entrée, un prêtre bénit le cordon et la médaille de saint Thomas d’Aquin et la personne qui les portera. Le nom de la personne et le lieu de la cérémonie d’enrôlement sont inscrits dans le registre officiel.
  2. Porter soit le cordon béni ou la médaille bénie de Saint Thomas (ou les deux) aussi continuellement que la personne peut raisonnablement le faire pour le reste de sa vie.
  3. Les prières quotidiennes pour demander la pureté pour soi-même et tous les membres de la confrérie. Il y a deux prières spéciales pour la chasteté et 15 Je vous salue Marie.

12. Qu’est-ce que le cordon de saint Thomas ?
Le cordon de saint Thomas est une mince corde avec 15 nœuds, bénie par un prêtre dominicain. Il est porté autour de la taille sous les vêtements.

13. Y-a-t-il aussi une médaille de saint Thomas ?
Oui. La médaille représente sur un côté l’image de saint Thomas ceint par les anges et sur l’autre l’image de Notre-Dame du Rosaire. Elle est aussi bénie par un prêtre dominicain et elle est portée comme toute autre médaille.

14. Est-ce que seulement un prêtre dominicain peut bénir le cordon et la médaille de Saint Thomas ?
L’Église réserve la bénédiction du cordon et de la médaille à l’Ordre des Frères Prêcheurs. Ainsi, seuls les prêtres dominicains ou les prêtres avec l’autorisation du directeur de la confrérie peuvent donner cette bénédiction.

15. Comment un prêtre non dominicain peut-il obtenir l’autorisation de conférer la bénédiction du cordon et de la médaille de saint Thomas ?
En contactant le Directeur de la confrérie : director@angelicwarfare.org

16. Est-ce que les membres s’engagent à porter le cordon ou la médaille sans interruption jusqu’à la fin de leur vie ?
Oui, tous les membres de la confrérie portent le cordon ou la médaille aussi continuellement que c’est raisonnablement possible et cela pour le restant de leur vie. Le cordon et la médaille sont aussi portés dans le bain et en dormant. Les membres suivent leur bon sens et leur prudence. Parfois, il y a des circonstances qui peuvent exiger d’enlever le cordon ou la médaille, par exemple lors d’une opération chirurgicale, pendant un évènement sportif, peut-être durant des moments intimes entre époux, etc. Quand ces circonstances sont passées, les membres remettent le cordon ou la médaille. L’expérience révèle les avantages de porter le cordon béni ou la médaille aussi continuellement que possible.

17. Qu’est-ce qui est si spécial à propos du cordon et de la médaille bénie de saint Thomas ?
La bénédiction du cordon ou de la médaille de St-Thomas est spéciale car elle est en réalité une bénédiction de la sexualité de la personne humaine.

18. S-V-P expliquez comment l’Église peut bénir ma sexualité.
La sexualité de la personne humaine réunit tous ces instincts naturels et personnels, désirs et sentiments qui tendent vers l’amour, les relations amoureuses, le mariage, la procréation et l’éducation des enfants. Tout cela est naturellement pour nous une source de joie et de nouvelles vies humaines. Mais à cause des blessures du péché originel, il y a aussi un trouble dans notre sexualité humaine. Nous sommes faibles, vulnérables face à la tentation et nous tendons à agir sur des impulsions sexuelles en dehors du juste moment et du bon endroit, plutôt que d’agir avec sagesse en recherchant ce qui est vraiment bon. Quand le prêtre bénit le cordon ou la médaille de St-Thomas, il dit : « Que tous ceux qui portent ces cordons et médailles soient purifiés de toute impureté du corps et de l’esprit » et un peu après : « Que le Seigneur vous ceigne avec la ceinture de la pureté et par les mérites de saint Thomas éteigne en vous tout désir mauvais… » Par les mots du prêtre dans la bénédiction, l’Esprit du Christ ne vient pas seulement sur le cordon et la médaille, mais aussi sur la personne qui les portera. L’Esprit vient pour cicatriser les blessures du péché originel qui affligent notre sexualité. L’Esprit vient pour conduire toute la personne sur la route souvent longue de la guérison, de la libération et de la croissance dans la chasteté.

19. Que voulez-vous dire par une longue route de guérison, de libération et de croissance dans la chasteté ?
La chasteté, selon saint Thomas d’Aquin, est une qualité de l’être de quelqu’un. C’est une disposition stable (une vertu) qui ordonne les instincts sexuels, les sentiments, les pensées et les buts de la personne. Ayant cette disposition et cet ordre intérieur stable, les impulsions sexuelles ne contrôlent pas la personne, mais la personne contrôle ses impulsions sexuelles avec joie et facilité. La personne chaste est ainsi libre pour vivre sa sexualité d’une manière qui conduit au vrai bonheur et qui évite les faux bonheurs. La chasteté vient de la grâce et de la pratique de la maîtrise de soi. Elle ouvre le cœur pour la contemplation, la prière, la charité. Sans elle, les gens tendent à tomber dans le péché sexuel et à être blessés physiquement, psychologiquement ou spirituellement. Ces blessures rendent la pratique de la maîtrise de soi encore plus difficile. La chasteté est donc quelque chose que quelqu’un atteint au fil du temps. Il y a un chemin de la chasteté. Ce chemin peut être difficile avec plusieurs chutes et de fréquents repentirs. Mais c’est un chemin qui libère graduellement la personne de l’esclavage aux pulsions sexuelles et conduit l’homme ou la femme à une joyeuse maîtrise de soi-même dans l’amour.

20. Est-ce que joindre la confrérie procure la guérison des blessures de péchés sexuels passés ?
Oui, mais non pas sans la coopération de la personne. L’Esprit Saint souffle dans la confrérie pour guérir les membres des blessures de leurs péchés sexuels. Une des prières quotidiennes dit : « Si j’ai déjà imaginé ou éprouvé quoi que ce soit qui a pu entacher ma chasteté et ma pureté, efface-le, Seigneur suprême de mes puissances, afin que je puisse avancer avec un cœur pur… » C’est une prière de guérison intérieure et ainsi les membres prient chaque jour pour la guérison de ces blessures issues du péché sexuel. L’expérience a démontré que cette prière est efficace, mais pas de la façon dont nous pouvons l’imaginer spontanément. L’Esprit Saint, plutôt que de simplement éliminer les mémoires et blessures du péché passé, travaille graduellement afin d’opérer un très profond et personnel renouveau intérieur qui mène à la pureté du cœur. C’est en quelque sorte une nouvelle innocence.

21. Quelles sont les deux prières spéciales pour la chasteté que les membres disent chaque jour ?

La prière à St-Thomas pour obtenir la pureté
Très pur Saint Thomas, choisi comme un lys d'innocence, vous qui avez toujours conservé sans tache la robe baptismale; vous qui, ceint par deux anges, avez été un véritable ange dans la chair, je vous prie de me recommander à Jésus, l'Agneau sans tache, et à Marie, Reine des Vierges. O grand protecteur de mon innocence, faites que portant le signe sacré de votre victoire sur la chair, je puisse partager votre pureté, et vous ayant imité sur la terre, je sois couronné au dernier jour avec vous parmi les anges. Amen

La prière de saint Thomas à Jésus pour obtenir la pureté :
« O mon Jésus! Je sais bien que tout don parfait, et plus que tout autre celui de la chasteté, dépends de la puissance de ta Providence, et que sans toi aucune créature ne peut rien; c'est pourquoi je te prie de défendre par ta grâce la chasteté et la pureté de mon âme et de mon corps. Si j'ai jamais imaginé ou senti quoi que ce soit qui aurait pu entacher ma chasteté et ma pureté, extirpe-le de moi, ô Maître suprême de toutes mes facultés, afin que je puisse avancer d’un cœur pur dans ton amour et ton service, m'offrant tous les jours de ma vie sur l’autel très pur de ta Divinité. Amen ».

22. Quelles autres prières les membres de la confrérie disent-ils quotidiennement ?
En l’honneur de Notre-Dame du Rosaire, ils prient chaque jour 15 Je vous Salue Marie pour leur propre chasteté et celle de tous les autres membres de la confrérie.

23. Si je dis déjà chaque jour le chapelet, est-ce que je dois ajouter chaque jour ces 15 Ave Maria ?
Non. Il est suffisant de dédier 15 des Je vous salue Marie du chapelet « aux intentions de la confrérie ». Toutefois, dire 15 Je vous salue Marie supplémentaire avec attention et ferveur serait une belle œuvre d’amour pour les autres membres de la confrérie et ajouterait aux grâces que d’autres reçoivent.

24. Est-ce qu’il y a des indulgences pour ceux quoi joignent la confrérie ?
Les papes ont attaché plusieurs indulgences à la confrérie, comme un signe qu’ils veulent que les gens s’y enrôlent. Tous les membres peuvent recevoir l’indulgence plénière :

  1. Une fois le jour de l’entrée dans la confrérie.
  2. Chaque année aux fêtes de Noël, Pâques, St-Thomas (28 janvier), l’annonciation (25 mars), l’Assomption de la Vierge Marie (15 août) et à la Toussaint.

Les membres obtiennent l’indulgence plénière[1] s’ils respectent ces 4 conditions :

  1. Recevoir la Sainte Communion en ce jour avec l’intention d’obtenir l’indulgence.
  2. S’être confessé dans les 8 jours avant ou après la fête.
  3. Prier un Notre Père, un Je vous Salue Marie et le Crédo aux intentions du Saint-Père.
  4. Renouveler en privé l’intention de vivre conformément aux pratiques et au règlement de la Confrérie.

24. Est-ce que la célébration et la bénédiction d’enrôlement sont puissantes?
La bénédiction est une dynamite surnaturelle. Plusieurs personnes qui vivent la cérémonie et portent le cordon ou la médaille bénis témoignent qu’ils expérimentent une grande libération face aux tentations et une plus grande force pour résister. Comme le dit saint Paul : « Le royaume de Dieu ne consiste pas en paroles, mais en puissance » (1 Cor. 4:20).

25. Quels sont les autres effets surnaturels de l’enrôlement dans la Milice Angélique ?
Saint Thomas d’Aquin devient un patron personnel officiel pour chaque membre, le coffre au trésor des grâces méritées par l’Ordre dominicain est ouvert pour la sanctification de tous dans la confrérie et les prières des milliers d’autres fidèles unis dans la Milice viennent en aide à chacun tous les jours. Plusieurs disent qu’ils ne se sentent plus isolés dans la poursuite et la garde de la chasteté, mais liés à d’autres dans ce chemin de bonheur. Ils disent aussi souvent qu’ils se trouvent plus forts et mieux équipés pour mener ce bon combat.

26. Est-ce que certains ont vu leur vie transformée par l’appartenance à la confrérie ?
Oui. Plusieurs personnes témoignent qu’ils voient une différence notable et parfois très grande dans leur vie après leur entrée.

27. Est-ce que certaines personnes continuent de tomber dans des péchés contre la chasteté après avoir joint la confrérie ?
Oui. Il arrive que certains membres de la confrérie pèchent encore contre la chasteté. Mais même ceux qui tombent encore bénéficient de leur appartenance à la confrérie. Elle n’est pas une baguette magique. Le motif pour entrer dans la Milice Angélique n’est pas de trouver en un instant la solution miracle au péché, mais de trouver une aide puissante pour grandir dans la chasteté au fil du temps. Un grand nombre trouvent concrètement cette aide dans la confrérie.

28. Si j’entre dans la confrérie et qu’ensuite je tombe dans un péché d’impureté, est-ce que ce péché est pire que si je n’étais jamais entré ?
Non. Il n’y a pas de plus grande gravité qui s’ajoute au péché parce que quelqu’un est membre de la Confrérie. Les membres ne font pas la promesse de réussir parfaitement dans la chasteté. Ils promettent seulement de poursuivre la chasteté. Le but de la Confrérie est d’aider les membres dans leur vie spirituelle et de les aider plutôt que de les blâmer pour leurs chutes.

29. Comme membre, suis-je tenu de dire au prêtre en confession que j’appartiens à la confrérie ?
Non. Comme être membre n’ajoute aucune gravité au péché commis, ce n’est pas requis pour la confession.

30. Est-ce que les 3 pratiques essentielles de la confrérie (enrôlement, port du cordon ou de la médaille et prières quotidiennes) obligent sous peine de péché?
Non. L’Église a décrété que dans une confrérie une personne ne commet de péché en omettant d’observer l’une de ses pratiques. Les membres devraient porter le cordon ou la médaille et dire les prières plutôt par mû par l’amour que par peur du péché.

31. Est-ce qu’une personne qui a toujours vécu chastement peut joindre la confrérie?
Oui. La confrérie n’est pas seulement pour ceux qui sont tombés dans des péchés d’impureté ou qui luttent pour obtenir la chasteté. Plusieurs personnes qui ont mené une vie chaste joignent la confrérie pour préserver leur pureté dans l’avenir et pour aider les autres par leur prière.

32. Si je ne suis pas en lutte pour obtenir la chasteté, mais que je connais quelqu’un pour qui c’est un combat, puis-je entrer dans la Milice et offrir la grâce pour cette personne?
Quelqu’un peut joindre et implorer le Seigneur de donner les grâces à quelqu’un d’autre à l’extérieur de la confrérie. Notre Seigneur est reconnu pour entendre de telles prières pleines de générosité quand elles sont faites avec humilité, confiance et persévérance. À travers ces prières spéciales, il se peut qu’une personne profite de l’entrée de quelqu’un, mais pas de la même façon que si elle était un membre à part entière qui poursuit la chasteté et porte le cordon ou la médaille.

33. Est-ce que les catholiques de rites orientaux peuvent joindre la confrérie ? OUI

34. Est-ce que des chrétiens qui ne sont pas catholiques peuvent joindre la confrérie?
Comme la confrérie est une association de fidèles officiellement établie dans l’Église Catholique et que ses membres sont députés pour la promotion de la chasteté, l’entrée est réservée à ceux qui sont baptisés, confirmés et en pleine communion avec l’Église Catholique. Reconnaissant que nous partageons beaucoup avec nos frères et sœurs en Jésus-Christ séparés, ces chrétiens non catholiques peuvent se joindre à nous pour recevoir la bénédiction. Ils peuvent aussi porter le cordon ou la médaille et dire les prières quotidiennes. Mais leurs noms ne peuvent pas être inscrits sur le Registre comme des membres officiels.

35. Quel est l’âge minimum requis pour l’entrée ? Est-ce qu’un enfant peut être reçu ?
Pour être membre de la confrérie, il est requis que la personne donne un libre engagement pour toute la vie de porter le cordon ou la médaille bénie de St-Thomas. La loi de l’Église ne reconnaît pas ceux en bas de 7 ans comme aptes à faire un tel choix libre. De plus, être membre présuppose la grâce de la confirmation. Comme la pratique courante de l’Église est généralement de donner ce sacrement entre 12-16 ans, les plus jeunes ne pourront pas être admis avant d’être confirmés et de bien comprendre l’enseignement de l’Église sur la sexualité et la chasteté.

36. Que faire si un préadolescent ou un plus jeune enfant montre des signes d’intérêt et désire joindre la confrérie ?
Pour de tels enfants, il est bon qu’ils portent une médaille bénie de St-Thomas, qu’ils apprennent les prières quotidiennes et cheminent vers un engagement complet dans la confrérie à un âge plus mature. Un tel temps d’attente peut être regardé comme un temps de formation et de préparation pendant que l’enfant apprend la signification de la sexualité humaine et de la chasteté.

FIN

[1]  L’indulgence (du latin indulgere, « accorder ») est la rémission totale ou partielle devant Dieu de la peine temporelle encourue en raison d'un péché déjà pardonné. Cf. Catéchisme de l’Église Catholique, No. 1471.